Et si le sortant était de sortie ? | E si viravam pagina ?

Élections législatives Partie 2 | Eleccions legislatius 2au part La première partie permettait d'appréhender le mandat de député.e. La seconde, vous propose une autre lecture des professions de foi.

Les circonvolutions de la 3ème circonscription n'ont qu'une finalité: atteindre le nombre requis d'électeurs (~110000) pour être homogènes avec les 5 autres sur le département.

Il n'y a pas particulièrement de cohésion sur le territoire et on comprend donc que les candidat.e.s cherchent à faire coïncider leur profession de foi (nationale) avec des contingences locales sur des enjeux de société, de santé, d'économie, d'environnement, d'éducation ... Rarement dans la culture par exemple.

Nous n'élisons donc pas un.e représentant.e qui intercède directement pour le Béarn.


A l'extrême droite, 3 candidat.e.s n'hésitent pas à s'effacer devant leur candidat à la présidentielle - Debout la France, Rassemblement National et Reconquête. Toujours les mêmes poncifs: l'espoir de la France, les libertés des Français. Nous l'avons déjà exprimé, EPD-APD ne se reconnaît pas dans les extrêmes.

A droite et au centre Dr Fabienne Costedoat Diu, soucieuse de son titre et de "garantir la sécurité du territoire en maintenant les effectifs de gendarmes et en renforçant la police". Pas de vision.

Au centre encore, Eva Pernet se décrit comme "à la fois Jean Lassalle et mère Teresa de filiation gaulliste et profondément attachée à son territoire du Béarn".

Le parti animaliste annonce la couleur: "ce sont des candidatures de plaidoyer" - défense de la cause animale. Christelle Charlot Peyré n'a bizarrement pas répondu à la LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux) sur les 10 points d'engagement de protection de la biodiversité.

Édith Peyré - LMPA (Le Mouvement Pour les Animaux) - nous rappelle leur indépendance et liste 32 propositions dont le choix du nucléaire mais en oubliant les moyens pour atteindre ces (trop ?) nombreux objectifs.

Avec la Nupes, on est dans l'altermondialisme: la formule éculée de Jean-François Baby nous le rappelle; "Un autre monde est toujours possible !" On ne vote pas pour un député mais pour un premier ministre. La 6ème constitution ?

Karine Bordenave est la candidate régionaliste Endavant. Elle privilégie une refonte positive de la démocratie, de la proximité, de la co-construction et rappelle que diversité culturelle et biodiversité vont de pair.

Eric Delteil, Parti Ouvrier Indépendant Démocratique, ne se voit pas gagnant car nous propose "du combat, des grèves et des mobilisations pour imposer un jour le gouvernement du peuple travailleur, de la majorité et de la démocratie".

Antoine Missier, Lutte ouvrière, reste fidèle aux valeurs du "camp des travailleurs". On ne peut que saluer cette détermination intègre à "combattre la domination capitaliste".


Au-dessus de la mêlée, le candidat sortant - David Habib, "socialiste sans étiquette, libre et de Gauche » s'appuie sur son bilan. Il l'étale sur 16 pages couleur et nous informe qu'il est le seul à se rendre dans les 172 communes de la circonscription. On aura compris le temps et l'argent nécessaires pour cette campagne indispensable à sa réélection. Car ce mandat est devenu un métier pour cet homme: 401 heures au perchoir et 420 permanences hebdomadaires (sur 260 semaines). On comprend son courroux pour la ligne aérienne Pau-Paris... Dans le même temps, il plaide pour la LGV Sud Ouest. Des millions d'euros dépensés pour quelques minutes économisées quand les trains sont à l'heure. Mais la protection de l'environnement n'est pas sa priorité.

Puisqu'on parle de bilan, quels ont été les votes de David Habib dans ce domaine sur cette mandature ? (dépliez et vous saurez)

  • Absent pour l'interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires (26/05/2018)

  • Absent pour l'interdiction d’importer des denrées produites en utilisant des substances interdites dans l’UE (29/05/2018)

  • Absent pour l'interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe (14/09/2018)

  • Absent pour l'interdiction du glyphosate (14/09/2018)

  • Absent pour l'indemnisation des victimes de l’utilisation de produits phytosanitaires (14/09/2018)

  • Absent pour l'interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations (14/09/2018)

  • Absent pour la suppression de l’avantage fiscal pour l’importation d’huile de palme (18/12/2018)

  • Absent pour la suppression de l’avantage fiscal pour le kérosène des avions des lignes intérieures (13/06/2019)

  • Absent pour le maintien des petites lignes ferroviaires (13/06/2019)

  • Absent pour la gratuité des services publics de transport en commun en cas de pollution (10/09/2019)

  • Absent pour améliorer les services de train de nuit à l’échelle nationale et européenne (12/09/2019)

  • Pour la Loi pour réautoriser l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes (06/10/2020)

  • Absent pour l'interdiction de construction de nouveaux aéroports et d’extension des aéroports existants (10/04/2021)

  • Contre l'interdiction des vols intérieurs en cas d’alternative ferroviaire de moins de 4h (10/04/2021)

  • Absent pour le Moratoire sur la création de surfaces commerciales en cas d’ artificialisation des sols (15/04/2021)

  • Absent pour instaurer un menu végétarien quotidien dans les cantines scolaires (16/04/2021)

  • Absent pour instaurer une taxe sur les engrais azotés (16/04/21)

On peut enfin relever dans ses positions qu'il est "favorable à la nouvelle stratégie nucléaire française et à l'abrogation de la loi Hulot" (recherche et exploitation d'hydrocarbures) et qu'il a "activement soutenu le projet d'échangeur de Carresse-Cassaber". Adorable coquille de son courrier: un projet qui manque d'air pour se transformer en Caresse.

 

Le ton est donné. Alors si on changeait d'air / ère ?

 

Rappel : on peut en parler ensemble | amassas, le jeudi 16 juin à 20h00 ! Entre les deux tours !

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout