top of page

Escambiem sus l'escambiaire  | Échangeons sur l'échangeur

Des questions restent en suspens ? L’échangeur est-il nécessaire ? À qui ? Pour quoi ?

Il nous semble que les personnes consultées n’ont pas tous les éléments pour bien apprécier la situation. Toutes les informations données soulignent le caractère "positif" ou "bénéfique" du projet. Ni scénario « demi-losange », ni scénario « demi-trompette ». Le statu quo - en attendant plus d'études d'impact et de consultation - est un troisième scénario qui remporte notre suffrage, celui du « demi-tour ». Le financement public privé : à hauteur de combien pour chaque partenaire ? Au bénéfice de qui ? On ne connaît pas les pourcentages des 7 différents co-financeurs. La société Cemex - certainement fournisseur de Vinci ... - et la société Dragages du Pont de Lescar (Groupe Daniel) devraient être les plus contributrices (?): plus de camions, plus de nuisances (bruit, danger, pollution). Elles devraient surtout présenter leur vision pour ce site pour les prochaines années et les améliorations proposées pour les populations concernées. Il n'y a pas que l'emploi qui gouverne à la prise de décision. Au delà de l'échangeur : les gravières sur le lit du gave, quel impact sur l'environnement ? Quel est le devenir du site de la potentielle 3ème carrière qui conditionne cette création d'échangeur ? Si la société n'est plus là dans vingt ans, l'échangeur et ses "nuisances" perdureront. « VINCI va mener des investigations supplémentaires pour compléter les premiers diagnostics en appui des conclusions du bilan de la concertation ». Pourquoi pas avant de lancer la consultation ?



Alors « puisque notre avis compte »: nous ne souscrivons pas aux objectifs évoqués du projet (faciliter l’accès à l’autoroute A64 depuis et vers Bayonne): le tout-voiture et le tout-camion ne sont pas des réponses à la mobilité sur notre territoire. « Améliorer la sécurité et le cadre de vie »: comment ? En multipliant les camions et en affectant irrémédiablement des territoires préservés ? « Soutenir l’attractivité des territoires ? »: économique ? Pour quels emplois ? Environnementale ? En empiétant sur des zones humides Natura 2000 déjà en recul ?

Nous soutenons le scénario du « demi-tour »: vous pliez bagages. Notre approche participative reste de privilégier le dialogue et l’écoute et de respecter la décision finale des habitant.e.s du territoire.

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page