top of page

Lo primtemps que torna a la Sèga *

* Le printemps revient au Pain de Sucre

Labourage à La Sèga = Pain de Sucre à Salias = Salies-de-Béarn

Il faut sécuriser, maître mot du premier magistrat ?

Quel est l’avenir de la colline de la Sèga, connue sous l’exotique nom de Pain de Sucre, après l’annonce fortuite en conseil municipal d’un mystérieux projet d’aménagement pour 2024 ?

Surtout ne pas demander aux riverains et usagers ce qu’ils en pensent (il parait que la concertation citoyenne ça ne fonctionne pas davantage que la station d’épuration de la Saur), ni aux lamas andins et aux cochons d’Asie (non ce ne sont pas des porcs noirs gascons chers touristes) qui ont remplacé les daims.

Drôlke de chatterie à La Sèga = Pain de Sucre à Salias = Salies-de-Béarn

Pour l’instant en période de nidification, le tracteur broute la végétation à la place des brebis, les ânes sont dans la chatterie et les hordes de tiques vont bientôt attaquer la ville.

Alors ? Une pelouse synthétique facile à entretenir (certes elle essaime des nanoparticules...), un parc accrobranches dont les chênes se demanderont pourquoi des excités s’acharnent sur eux sans raison, alors qu’il y a des sentiers ?

Tonte rase à La Sèga = Pain de Sucre à Salias = Salies-de-Béarn

Hélas ! pas de caméras à installer sur les sapins municipaux plantés à deux reprises (ils sont quasi tous morts), peut-être pas non plus de feuillus, par définition ils ont trop de feuilles et ils tombent quand il y a des tempêtes ! Alavetz, qué * ?... de seguir, à suivre...

* Alors quoi ?



88 vues0 commentaire

Comments


bottom of page