top of page

Demande d'autorisation environnementale pour le renouvellement de l'exploitation d'une carrière à...

...ciel ouvert de gypse

Le maire de Salies passe un coup de fil au maire de Carresse Cassaber pour lui demander son avis et il peut conclure pour le bien de ses 5000 administré.e.s salisien.ne.s ?!

L'édile de Carresse l'informe que "(ETEX) c'est une société qui travaille" et le maire de Salies de conclure qu'il est favorable à la poursuite de cette exploitation pour les 30 prochaines années... Pourtant la consultation des différents dossiers nous amène des commentaires:

• La synthèse des sensibilités et contraintes du site apparaît biaisée et une autre lecture plus objective donnerait une sensibilité environnementale globale forte et non pas moyenne.

• Le CNPN - Conseil National pour la Protection de la Nature - rend un avis favorable sous conditions, notamment la compensation pour les 7,9 hectares détruits sur le site (avec un ratio d'au moins 2).

• L'étude ne tient compte que des seuls 7 engins de chantier pour l'impact sur le climat. Comment peut-on ainsi occulter la noria des 31 rotations quotidiennes de camions entre Carresse et Saint Loubès (33) et encore Carresse et Lacq ? On aurait été plus inspiré de relancer le fret ferroviaire et d'appuyer ainsi sur le renouvellement des voies ferrées existantes. Mais tout s'inscrit dans une logique libérale de profit : le demi-échangeur de Cassaber, le projet GPSO (LGV Sud Ouest).

• L'aspect économique - maintien de l'emploi - est mis en exergue mais quelles garanties à terme sur les 21 ETP (Emploi à plein temps) mentionnés ou les emplois indirects – non chiffrés ? Et les 30 années de subvention à la commune, elles se chiffrent à combien ?

La lecture de ces quelques lignes vous interpelle ? On peut échanger à ce sujet et il vous reste jusqu'au 7 avril midi pour envoyer vos observations à la préfecture des Pyrénées Atlantiques.

Notre propos n'est pas de s'opposer forcément au renouvellement de cette exploitation de carrière de gypse mais de dénoncer – une fois de plus ? - une démarche qui n'est pas respectueuse des administré.e.s, une décision prise sans tenir compte de l'intelligence collective et une absence de vision du territoire qu'on va léguer à nos générations futures !

132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page